Béziers Jour 10 randonnée au long du canal, ciné et concert

Je suis allé à Villenneuve-les-Béziers qui est situé près de Béziers, le voisin de la ville.

Autour de la ville il y a beaucoup de villes avec l’ajout « les Béziers ». La ligne 15 dessert aussi la ville le dimanche parce que un peu de lignes ne circulent pas le dimanche. D’origine j’ai voulu visiter la Féria, une fête famille, mais celui-là je ne trouve pas. Du coup j’ai décidé de faire une randonnée de long du Canal Midi – retour à Béziers à pied. La distance s’élève à 6 kilométrés.

Je ne suis pas seul sur ma route car beaucoup de joggeurs et cyclistes ont utilisent aussi mon chemin. Sur le Canal de Midi ont flotté les bateaux fluviales qui ont dû toujours écluser car le paysage autour de Béziers est vallonné. Le premier part du chemin a été ensoleillé. Après du pont le bord a bordé beaucoup de arbres, qui a donné l’ombre.

Sur les bateaux fluviales sont allongés les femmes qui ont porté des bikinis et les hommes ont dû travailler au gouvernail (inique 😉 ). L’eau est à la zone de Béziers trouble et ne pas sembler appétissante. Pour avoir besoin de sa rafraîchir, je voudrais nager, mais pour un après-midi total, il est inadapté.

Ce maison-bateau je me voudrais plaisir pour une été en France. Naturellement j’ai besoin des autres personnes, qui aiment aussi tel voyage. Être allongé sur le pont, nager dans l’eau, écluser etc, je voudrais faire une fois. Une croisière sur la mer je ne voudrais pas m’intéresser.

Sur le chemin j’ai rencontré une famille (seulement la mère, la père ont dû aussi travailler 😉 ) de canards qui a traversé le bitume. Les animaux ont dévoré les plants et quelque chose qu’est-ce que ils ont trouvé dans la terre. Ensuite ils ont nagé dans l’eau du canal. La mission a été réalisé.

Les joggeurs n’ont pas aller sur le chemin totale. Beaucoup de ont tourné sur un parking pour entrer dans sa voiture. Je croyais que les français voudrait trimer pour la santé.

Après d’une heures avec des pauses je suis arrivé à Béziers, auquel stade où j’étais allé hier où j’avais faire la connaissance avec cette très belle femme qui avait tourné la tête à moi. Il est rare chez moi, mais il est aussi passé.

À la fin de chemin il y a un robinet pour remplir sa bouteille. L’eau est avec des chlore mais elle est potable. J’ai remplit ma bouteille qui j’avais encore acheté avant l’excursion car après d’une heure j’ai été en nage.

J’ai déjà acheté des billets pour mon voyage demain à Perpignan au sud de Béziers, la grande ville dernière devant la frontière espagnole. Le voyage a coûté 31,60 euros – aller et retour.

Avant le concert je suis allé au ciné et j’ai voir le long métrage „On a failli être amies“. Le film raconte l’histoire d’une employée qui travaille dans un centre de formation à Orléans (je pense car j’ai les trams qui traverse par le film). Marithé conseille la femme Carole qui cherche un nouveau stage / travaille. D’abord elles lient d’amitié mais parce qu’elles aiment la même homme, il y a des ennuis. Marithé a tenté tout pour trouver une stage pour Rayon, mais elle n’a pas pu aider. Quand Rayon pose sa candidature, doit Marithé la relation affaire termine. L’amitié se aussi brisé. Les deux revoient six mois plus tard. Marithé est rencontré avec l’homme favori.

Après du long métrage qui j’ai vu dans « Monciné » un grand bâtiment avec neuf salles, je suis allé à la place du concert où j’étais été hier. Dans un premier temps j’ai regardé des carreau de céramique devant le ciné. « Il y avait une averse » car avant mon visité au ciné il tombait des gouttes. Mais j’ai décidé de voir si le concert avait lieu. L’équipe a commencé à sécher le sol et j’ai regardé la séance. Depuis l’entrée a été ouvert et j’ai pensé le concert aura lieu. J’ai dû vaincre ma sensation de faim. Une « Américain frites avec steak et un coca-cola j’ai commandé. Pendant je mangeais il commerçais à goutter. La viande venait de disparaître dans ma bouche, la pluie a été plus forte et un éclair se confie à les hommes que le concert a terminé. L’organisateur a annulé le concert pendant nous cherchions à se mettre à l’abri de l’orage sous d’un pont.

Après de 10 minutes j’ai décidé de se reviens au appartement. Sur le pont vieux la pluie crépitait contre la parapluie et le jeans qui a été mouillé. J’ai entre-temps l’expérience avec le jeans mouillé. Mais le lacet s’ouvre toujours, il est très ennuyeux. Il sillonnait le ciel et j’ai vu l’une au Midi (le journal régional) « Un allemand meurt près d’une poubelle après une foudre » et j’ai aussi vu les hochements de tête des lecteurs sur mes bêtises.

Au contraire de la tempête le 9 juin en Allemagne Ouest c’était ici une très petite orages.

Pendant une soirée d’été chaude une averse est agréable – je pense.

Dieser Beitrag wurde unter France abgelegt und mit , , , , , , , , , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.