Béziers Jour 12 le dernier jour

Entrée du matin

Demain est mon retour à la maison à Essen (Allemagne, le bassin de la Ruhr). Je vais prendre le TGV à 8.31 h de Béziers et afin qu’il cesser de avoir en congé. J’ai certes encore deux jours avant je dois aller au travail mais je devrai faire des choses importantes à tel point que le temps s’écoule.

Les jours faisait comprendre que j’aimerais bien déménager au autre pays étranger. Je suis content avec l’Allemagne (un peu) mais je voudrais faire l’expérience avec un nouveau domicile. Même si j’ai été hier heureux à Perpignan, le problème est la distance pour un entretien d’embauche. À Paris il est possible, à Perpignan il est plus difficile. Les Français ont une autre culture. Je ne pense que les château, le plat mais les autre choses. Par exemple il fait toujours la queue. À les gares ils attendent devant le panneau d’affichage jusque le train attribue la voie (chaque gare possède une tel panneau d’affichage. Dans le ciné il fait le queue devant les escaliers qui guident à les salles.

Il y a trois système de train. Le TGV, l’intercité et le TER. Pour le TGV et l’intercité il faut faire une réservation et les Français continuent à aménager leur réseau de grande vitesse. Je déplore dés années sur l’arrêt en Allemagne. Tous nouvel immeubles, nouvelles techniques sont tout de suite combattu. L’Internet en Allemagne n’a pas un plaisir car il y a beaucoup de lois qui interdit d’utilisier. Le livre imprimé est toujours un media saint. L’Internet qui est un outil du diable il faut le réglementer. Les réseaux sociale sont un poison pour la société. Le droit d’auteur est variable pour les 70 ans prochains après son mort. Pourquoi ? Chaque petit photo (en anglais : Thumbnails) ne peut pas publier sans libération d’auteur. Propre photos doivent publier avec des directives etc…

Le système allemand échoue avec des autres choses, malheureusement.

Entrée soirée

Au dernier jour en France pour cet été je suis allé encore une fois à la plage de Valras-Plage. Je sais s’y prendre car l’Allemagne coule au fond. 30 litre par qm a prédit le bulletin de météo pour aujourd’hui et demain autre 20 litre par qm devient s’additionner. D’abord jeudi la pluie persistante doit terminer. L’été en Allemagne est déjà terminé car nous avons presque eu deux semaines sans pluie.

Du coup je ne suis pas allé à la piscine municipal mais aller à la plage, était correct. Encore une fois voit la plage, le sable etc. Après à Valras-Plage je suis allé à Sérignan, une ville au nord de Valras-Plage. Le bus a besoin de 12 minutes pour arriver au centre-ville. La station « Promenade » de la ligne 16 se trouve à côté d’une grande place avec des arbres qui donnent de l’ombre. J’y ai boire un jus d’orange et après j’ai découvert la ville qui a 6.740 habitants. J’ai découvert la collégiale Notre-Dame-de-Grâce de XIIe siècle. La ville possède aussi un office de tourisme, un château, un musée et une poste. Au total la ville me plais.

Le bus m’a apporte au centre commercial de Béziers. J’y ai acheté « Le petit Robert 2015 » avec des 63.000 définitions pour le prix de 8,99 euros. Pour mon cours français je l’aura besoin. Ce faisant je possède un dictionnaire monolingue français et espagnole. J’ai traversé par le centre commercial et a vu les prix de vêtements. Les français commercent déjà avec le solde d’été car en tous lieux les articles ont eu des réduction de prix de 20 à 70 %.

Je suis allé pour un instant à Monoprix et depuis j’ai entré l’appartement.

La gêne laquelle agresse moi que en Allemagne est à nouveau automne et à Béziers il est été. Naturellement je pourrais profiter le temps mais il ne change pas à la situation. Les adieux est plus douloureux. Je déguste le temps allemand et j’aimerais bien rester à Béziers ou les autres villes méditerranéennes. Même si je dois à nouveau travailler, le temps chaud est pour chaque personne.

Je dois changer cette situation après mon arrivée. Je ne peux pas m’imaginer que je ne peux gagner de l’argent. Mon effort ne remue pas l’argent à la pelle. La langue je dois améliorer mais ce n’est pas un grand problème. Il est toujours insatisfaisant chaque fois pour partir, pour 11 mois de façon à profiter le soleil quand je vis dans un Europe sans frontières vraies. Autre personnes habitent dans autres continents. Si je tombais sur la lettre de licenciement je voudrais tout de suite quitter l’Allemagne. Ensuite il voudrait une raison pour faire l’expérience.

Naturellement on n’est pas toujours à la plage pour nager ou voir les vagues.

un ajouté de 11.07.2014

Les médias en Allemagne sont une autre que en France. Le TF1, la télévison, a diffusé seulement les matchs, aucun rapport sur la vie au Brésil ou etc..
Il y a hier l’émission „Maybrit Illner“. Elle diffuse sur le mondial pendant l’Israël attaquait. La population pense que l’émission aurait raconté sur l’attaque au lieu du mondial. En Allemagne on doit avoir honte ce que autres pays font et beaucoup de la population est l’opinion qu’il est détérioré quand nous sommes joyeux. En France la télé fait un rapport sur le fait.

Les allemands veut toujours délivrer le monde avec la couverture médiatique. Une converture médiatique ne change pas sur les allures de autre pays sauf on est toujours mécontent.

Dieser Beitrag wurde unter France abgelegt und mit , , , , , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.