My visit in Nijmegen

Yesterday I was with my father in Nijmegen – that is city in the Netherlands at the German border.

By reason of the birthday my father we always make a trip to a city within a radius of Essen, where we live. I had proposed a visit to this town in December 2013 but my father was in a hospital for a few days, so we decided to do this in the future.

The trip costs only 3,10 euros because we only need a supplementary ticket to our monthly ticket. First we took the local train to Oberhausen and then the express train to Emmerich. In the last year we was in Emmerich for a small trip. But this one (I found out that there’s a bus connection with Nijmegen) we took the bus to the Netherlands that takes 76 minutes.

Nijmegen is located at the river Waal (that is dutch part of the German nom “Rhein”) and the train connections to Arnhem, Den Helder and Roermond via Venlo.

After our arrive we went to the city centre. My father hadn’t a good day with his health, so we couldn’t walk fast and much. In the former times we had make a big excursion but now he is 68 years old and then it’s over.

The city centre in Nijmegen is nice. There are a lot of shops that we know (C&A, H&M etc..) and of course there are dutch shops, too. I always attempt to buy map from a foreign country. Yes, I use Google Maps and OpenStreetMap, too, but a normal map offer sometimes new perspectives and you can use it calmly to look in general what you can do. This one I couldn’t find something. And I prefer to go in a library alone, without my father because he doesn’t want to get know all the library in the town. I could ransack the libraries.

After we walk the beat we ate in a restaurant something and decided to return to Germany. In the normal times I would have discovered the town for a few hours, for example to go the river. An acclivity prevented us from using the way to the river. My father would talk so many breaks for this short way. Perhaps he would have clenched one’s teeth for me but I would do this.

here some pictures of the trip (others you can find on the French blog below this blog).

We took the bus at 14.17 from the central station to Emmerich. Before the depart I bought a dutch railway magazine which it has the subject of the Belgian railway. I can’t speak dutch (only a few words) but it’s remember me about my childhood when I bought on Tenerife a Spanish magazine about the aviation and space flight.

Posted in English | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Excursion à Nijmegen (Pays-Bas)

Je suis hier allé à Nijmegen aux Pays-Bas avec mon père. Il a eu son anniversaire à la veille et du coup nous nous bougons à une destination. Je connais les Pays-Bas car nous habitons à portée de la main de la frontière néerlandaise. En règle général nous allons toujours le parcours Duisbourg-Krefeld-Viersen pour y changer au train à Venlo. Mais l’entreprise Deutsche Bahn AG a mis en place un chantier entre les gares Krefeld-Uerdingen et Viersen si bien que on pourrais changer au bus ou faire un détour via Düsseldorf et Mönchengladbach. À cause de la maladie de mon père nous avons décidé de prendre un bus d’Emmerich à Nijmegen sinon c´était seulement notre retour. Normalement nous tentons aller un autre chemin que le retour. Par exemple : D’origine nous irions prendre le train via Kaldenkirchen et Venlo à Nijmegen.

De la gare centrale Essen, ou nous avons rencontré, nous avons pris la ligne S3 à la gare centrale Oberhausen. Nous y avons acheté notre billets supplementaire. J’ai le billet Ticket 2000 (un billet mensuel) et mon père un ticket s’appelle : « Baerenticket » – un billet qui on peut acheter si on a 60 ans avec une grande durée de validité et on peut être assis avec une personne dans la premier classe aux trains. Je ne me plaît pas toujours bien parce que y sont assis toujours les personnes âgées.

Après de la gare Oberhausen nous avons pris le RE 5 (d’origine un train rapide) qui a arrêté chaque gare jusqu’Emmerich. Pour comble de malheur il a été en retard de 10 minutes (comme d’hab). Les française récriminent contre la SNCF mais nous faisons toujours contre le DB.

Heureusement nous avons attrapé le bus (la ligne SB58) d’Emmerich via Kleve à Nijmegen qui peut arrêter chaque station. Il n’est pas un bus rapide. C’est un bus normal qui a besoin 76 minutes aux Pays-Bas au terminus, la gare centrale à Nijmegen.

 

Nous avons promenadé au centre-ville qui se trouve proche de la gare. Mon père n’a pas été très bien si bien que nous avons inhabituels fait beaucoup de pauses. Du coup notre séjour n’a pas été très long dans cette ville.

Je suis au centre-ville (2014)

Le centre-ville compose d’une zone piétonnière avec des magasins connus comme C&A, H&M, Primark et des magasins inconnus. Malheureusement je ne sais pas parler le batave. Pour mon prochaine séjour à Anvers je dois apprendre un peu mois. Le sol du centre-ville est un peu de vallonné si bien que le chemin au fleuve « Waal » a une grande pente. Je voudrais aller ce chemin mais mon père aurait des problèmes si bien que je l’ai renoncé à proposer car je voudrais longer l’eau.

Après nous avons fait un tour par le centre-ville nous avons mangé dans un restaurant et nous y avons décidé de retourner au même chemin (la même ligne) à Emmerich.

Une statue devant l'entrée du centre-ville

Si je voulais être seul à Nijmegen je voudrais d’abord prendre le bus à 17.17 heures au lieu de 14.17 heures et explorer l’environ. Cette été j’ai envie de faire la connaissance d’une femme mais je sais qu’il durera long jusque je vais trouver quequel’un.

Les autres photos de la ville

À la gare centrale j’ai acheté un magazine néerlandais sur le chemin de fer belge. J’aime le chemin belge même aussi il est en retard comme les frères français et allemands mais je pense les Belges trouve toujours un solution. Les Allemands disent toujours : Le train est annuel, s’il vous plaît prenez le prochaine train dans une heure. Quand on écoute toujours, on n’a pas une confiance dans l’entreprise.

Les problèmes commence quand on traverse la frontière allemande. 12 jours en France (2014), 10 jours en Belgique (2013) – oui il y a aussi des retards mais les trains vont, une minute en Allemagne et on a des grandes problèmes.

Posted in excursion, Francais | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

17.07.2014 l’aéroport de Duesseldorf

Je suis aujourd’hui allé au aéroport de Duesseldorf (EDDL est l’abréviation internationale pour l’aéroport). Cet aéroport est situé prés du bassin de la Ruhr dans 40 minutes avec les trains régionaux. La gare d’aéroport se trouve à la fin de la piste de décollage. Pour arriver au terminal il faut prendre l’H-Bahn (un système monorail comme le Wuppertaler Schwebebahn). Il circule tous 5 minutes, n’est pas gratuit et arrête à un parking à étages et le terminal. L’H-Bahn va automatique sans conducteur dans une cabine.

L’aéroport possède une terrasse pour les activités sur le tarmac d’aéroport. On peut voir les atterrissages et les départs d’avions. L’entrée y coût 2,20 euros pour une adulte.

Boeing 787 Dreamliner

Pour la première fois j’ai vu aujourd’hui un Boeing 787, qui aussi s’appelle « Dreamliner ». L’avion avait eu son premier vol en 2009 mais il avait eu des pannes techniques. La compagnie aérienne japonaise ANA cingle l’aéroport régulier. J’ai gardé l’espoir à regarder un Airbus A330 de Turkish Airlines qui a hier survolé la piscine de Kettwig où je me suis trouvé. Malheureusement les Turcs ont pratiquer un Boeing 737-400 qui a décollé bruyant. Mon avion favori, un EMB 170, atterit deux fois, dans la couleur de Flybe et British Airways. La version longue d’EMB 170, l’EMB 195 plait à moi bien :-).

Après de la visite sur la terrasse publique, j’ai acheté les journaux actuels « La Libération » et « Le Figaro ». D’origine je voulais aller à la deuxième terrasse qui se trouve dans la toiture de la gare d’aéroport, mais elle est fermée. Autrefois on pouvais y aussi regarder les avions avec le même billet. Quand les avions décollent à la direction sud-ouest, ils doivent attendre pour l’autorisation de décoller. Puis on a la chance pour photographier les avions.

Mon excursion a cessé à prendre le train à Essen.

Posted in Francais, Zivile Luftfahrt | Tagged , , , | Leave a comment

Béziers Jour 13 le retour à la maison

Je suis avant-hier me revenu pour l’Allemagne. À 7.10 h j’avais quitté l’appartement pour aller à pied à la gare de Béziers car j’avais besoin pour le chemin en pente seulement 15 minutes (sans valise). J’étais triste. Je suis toujours triste quand je dois quitter un beau endroit. Pour les plusieurs personnes est un congé mais pour moi il est triste.

J’étais arrivé à la gare et j’avais dû attendre le TGV. Le retour avait réservé dans deux parts parce que j’avais planifié au moins un séjour de 4 heures à Paris. Du coup j’avais reçu le billet comme un fichier PDF que j’avais dû imprimer à la maison (avant mon congé). L’aller j’avais pris le TGV et le retour le iDTGV. Dans le quai de la gare Béziers j’avais présenté le billet un employeur de SNCF et il avait scanné la code barres du billet.

Malheureusement le TGV avait une retard de 15 minutes à cause du problème du train de marchandises. Sur ce parcours les train de marchandises circulent souvent. La SNCF utilise aussi les wagons bruyantes. L’entrée et la découverte de ma place avait marché bien. Jusque à Paris le TGV n’était pas plein si bien que presque chaque personne se sont étendues. Une femme qui était longue que moi avait pu dormir dans les deux places. Cette fois-ci le TGV n’avait pas arrêté pas à Valence. Après la gare Nîmes il avait arrêté à Paris Gare de Lyon. À la zone de Lyon il y avait une perturbation avec un signal d’arrêt. Du coup le train avait en retard de 31 minutes à Paris. Lors que à Béziers le soleil avait brillé, le ciel s’était couvert entre Nîmes et Paris mais il n’avait pas plu ou le train était allé trop vite si bien que les gouttes n’avait jamais tombé le train.

La vitesse n’éprouve pas. Je n’avais pas pu dire quelle vitesse le train était allé. Le train est une pierre sur la voie. 4 heures et 31 minute de sud de France jusque la capitale. C’est formidable.

Après mon arrivée à Paris j’avais d’abord pris la ligne D du Transilien à la gare du Nord. À la gare du Nord j’avais époustouflé moi qu’il y avait une pluie persistante forte car à la gare de Lyon il était sec. Pour cette raison l’excursion (sans valise) avait passé à l’as. J’avais décidé de manger dans un petit restaurant devant la gare. J’y avait mangé un poulet rôti avec des frites et bu un vin rouge (pour les experts le vin : « Alsace Pinot Noir ». Le vin rouge avait coûté 4,80 euros (une verre) et une cola 4,40 euros. Pour la fin du voyage je m’étais octroyé une boisson alcoolisée. En général je bois rarissime une boisson alcoolisée. Pour cette raison j’avais senti l’alcool et je m’étais balancé un peu.

Depuis j’ai dû encore attendre 2 heures le Thalys à Essen qui part à 17.58 heures. Ce train a été plein et à Essen était descendu plus d’une personne (moi). Le Thalys arrêt à Bruxelles Midi, Liège, Aix-la-Chapelle, Cologne, Düsseldorf, Düsseldorf Aéroport et Duisbourg. Le terminus est Essen à 22.16 heures mais le train vide retourne à Cologne.

Avant mon congé je m’étais déjà inscrit pour un nouveau cours de la université populaire à Essen pour le niveau B1.

Nous (mon père et moi) voulons voyager à la fin d’octobre à France. En ce moment est la destination actuelle.

Posted in France | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 12 le dernier jour

Entrée du matin

Demain est mon retour à la maison à Essen (Allemagne, le bassin de la Ruhr). Je vais prendre le TGV à 8.31 h de Béziers et afin qu’il cesser de avoir en congé. J’ai certes encore deux jours avant je dois aller au travail mais je devrai faire des choses importantes à tel point que le temps s’écoule.

Les jours faisait comprendre que j’aimerais bien déménager au autre pays étranger. Je suis content avec l’Allemagne (un peu) mais je voudrais faire l’expérience avec un nouveau domicile. Même si j’ai été hier heureux à Perpignan, le problème est la distance pour un entretien d’embauche. À Paris il est possible, à Perpignan il est plus difficile. Les Français ont une autre culture. Je ne pense que les château, le plat mais les autre choses. Par exemple il fait toujours la queue. À les gares ils attendent devant le panneau d’affichage jusque le train attribue la voie (chaque gare possède une tel panneau d’affichage. Dans le ciné il fait le queue devant les escaliers qui guident à les salles.

Il y a trois système de train. Le TGV, l’intercité et le TER. Pour le TGV et l’intercité il faut faire une réservation et les Français continuent à aménager leur réseau de grande vitesse. Je déplore dés années sur l’arrêt en Allemagne. Tous nouvel immeubles, nouvelles techniques sont tout de suite combattu. L’Internet en Allemagne n’a pas un plaisir car il y a beaucoup de lois qui interdit d’utilisier. Le livre imprimé est toujours un media saint. L’Internet qui est un outil du diable il faut le réglementer. Les réseaux sociale sont un poison pour la société. Le droit d’auteur est variable pour les 70 ans prochains après son mort. Pourquoi ? Chaque petit photo (en anglais : Thumbnails) ne peut pas publier sans libération d’auteur. Propre photos doivent publier avec des directives etc…

Le système allemand échoue avec des autres choses, malheureusement.

Entrée soirée

Au dernier jour en France pour cet été je suis allé encore une fois à la plage de Valras-Plage. Je sais s’y prendre car l’Allemagne coule au fond. 30 litre par qm a prédit le bulletin de météo pour aujourd’hui et demain autre 20 litre par qm devient s’additionner. D’abord jeudi la pluie persistante doit terminer. L’été en Allemagne est déjà terminé car nous avons presque eu deux semaines sans pluie.

Du coup je ne suis pas allé à la piscine municipal mais aller à la plage, était correct. Encore une fois voit la plage, le sable etc. Après à Valras-Plage je suis allé à Sérignan, une ville au nord de Valras-Plage. Le bus a besoin de 12 minutes pour arriver au centre-ville. La station « Promenade » de la ligne 16 se trouve à côté d’une grande place avec des arbres qui donnent de l’ombre. J’y ai boire un jus d’orange et après j’ai découvert la ville qui a 6.740 habitants. J’ai découvert la collégiale Notre-Dame-de-Grâce de XIIe siècle. La ville possède aussi un office de tourisme, un château, un musée et une poste. Au total la ville me plais.

Le bus m’a apporte au centre commercial de Béziers. J’y ai acheté « Le petit Robert 2015 » avec des 63.000 définitions pour le prix de 8,99 euros. Pour mon cours français je l’aura besoin. Ce faisant je possède un dictionnaire monolingue français et espagnole. J’ai traversé par le centre commercial et a vu les prix de vêtements. Les français commercent déjà avec le solde d’été car en tous lieux les articles ont eu des réduction de prix de 20 à 70 %.

Je suis allé pour un instant à Monoprix et depuis j’ai entré l’appartement.

La gêne laquelle agresse moi que en Allemagne est à nouveau automne et à Béziers il est été. Naturellement je pourrais profiter le temps mais il ne change pas à la situation. Les adieux est plus douloureux. Je déguste le temps allemand et j’aimerais bien rester à Béziers ou les autres villes méditerranéennes. Même si je dois à nouveau travailler, le temps chaud est pour chaque personne.

Je dois changer cette situation après mon arrivée. Je ne peux pas m’imaginer que je ne peux gagner de l’argent. Mon effort ne remue pas l’argent à la pelle. La langue je dois améliorer mais ce n’est pas un grand problème. Il est toujours insatisfaisant chaque fois pour partir, pour 11 mois de façon à profiter le soleil quand je vis dans un Europe sans frontières vraies. Autre personnes habitent dans autres continents. Si je tombais sur la lettre de licenciement je voudrais tout de suite quitter l’Allemagne. Ensuite il voudrait une raison pour faire l’expérience.

Naturellement on n’est pas toujours à la plage pour nager ou voir les vagues.

un ajouté de 11.07.2014

Les médias en Allemagne sont une autre que en France. Le TF1, la télévison, a diffusé seulement les matchs, aucun rapport sur la vie au Brésil ou etc..
Il y a hier l’émission “Maybrit Illner”. Elle diffuse sur le mondial pendant l’Israël attaquait. La population pense que l’émission aurait raconté sur l’attaque au lieu du mondial. En Allemagne on doit avoir honte ce que autres pays font et beaucoup de la population est l’opinion qu’il est détérioré quand nous sommes joyeux. En France la télé fait un rapport sur le fait.

Les allemands veut toujours délivrer le monde avec la couverture médiatique. Une converture médiatique ne change pas sur les allures de autre pays sauf on est toujours mécontent.

Posted in France | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 11 Excursion à Perpignan

Aujourd’hui je suis allé à Perpignan (un nombre d’habitants 118.000) qui est situe à 850 km de Paris et à 450 km de Barcelone au sud de France. La département s’appelle ici « Pyrénées-Orientales » et l’autre langue de Catalan sont déjà parlés. La ville possède un aéroport qui longe le chemin de fer. Seulement l’Air France par « Hop » offre une service régulière. Les autres entreprises volent irrégulières.

La gare de Perpignan est le terminus pour le plupart de trains de TGV, mais il y a des liaisons avec Barcelone avec la SNCF ou le RENFE (l’équivalent espagnole de la SNCF).

Le départ de Béziers avec le TER (le prix du voyage s’est élevé à 15,80 euros pour un voyage et la durée du parcours est 1 heures et 5 minutes) a commencé à pleuvoir sans arrêt. Mon parapluie a juste pu amortir l’eau. J’ai porté un sweat-shirt, au-dessous un tee-shirt et un jeans. Le sweat-shirt a été un peu mouillé jusque la gare de Béziers. Les personnes dans la gare ont porté différences vêtements. N’importe comment on voit les autres habits quand en Allemagne. En Allemagne les personnes ne voudrait pas porter un tee-shirt ou une culotte alors que il pleut.

Le train a été à l’heure (le DB voudrait avoir des problèmes avec des chutes) et a amené moi à Perpignan. Entre-temps les nuages de pluie ont été moins mais sur la capitale de Pyrénées-Orientales ils se sont multiplié et a donné les gros gouttes sur le sol. Le chemin entre la gare de Perpignan, une rue cossue avec des palmes, semblait très long. Ma première destination a été FNAC, le magasin connu pour les pays occidental d’Allemagne. J’y voulais acheter un dictionnaire Catalan-Français et j’ai en effet trouvé un guide linguistique pour 5,50 €. Un guide sur la ville Perpignan j’ai aussi acheté d’édition favoris « La petit futé ». À la maison j’ai beaucoup de livres de eux. J’aurais pu acheter tous livres de cette entreprise.

Je ne savais pas qu’est-ce que j’ai causé car la ville a une charme de soleil, chaud et congé. Pendant ma visite je prenais de photo de la ville. J’ai crois, mon prochaine congé serait être dans cette ville car l’influence d’Espagne est grande et j’adore l’Espagne (comme la Belgique). Les deux exercent l’influence de moi.

Il a entre-temps cessé de pleuvoir. si bien que on a pu mettre la parapluie dans la pièce latérale du sac à dos.

Perpignan est une ville favori pour mon prochain congé. J’ai été de bonne humeur malgré la chute. Devant l’office de tourisme dans une restaurant une pizza ont été mangé par moi. Seulement maintenant j’ai remarqué qu’il n’y a pas une indiction de fumer en dehors des restaurants. Un peu de hôtes fumaient. Les offres de les magasines de la cigarette électronique sont disséminés. Dans les autres restaurants où j’étais assis personne ne fumait pas. Pour deux heures je cheminais par la ville et j’ai visité une cathédrale et un palais.

Une femme qui était debout devant un bâtiment en portant un manteau en dehors du centre-ville, a vu que je prends les photos. Elle a demandé si je voudrais des photos pour elle. Elle voudrait m’accompagner. À la suite de quoi j’ai débité des mensonges que je voudrais quitter la ville dans une heures car il était inquiétant. Il semblait une chose infâme.

J’ai vraiment quitté la ville avec le prochain train à 15.18 heures vers Avignon. J’attendais dans la salle sur un banc. À coté de moi une espagnole a mangé son déjeuner. Une autre homme a demandé à lui et elle a répondu qu’elle soit d’Espagne. Pendant j’écrivais mon journal, j’aurais aussi pu écrire en espagnole (Mientras escribia el diario, ella estaba comiendo ;-) Ella ha tomado el tren hacia Barcelona).

Elle a attendu le train de RENFE vers Barcelone qui a parti à 15.12 h.

Perpignan a captiver moi. Je vais en tout cas revenir.

Le critiques peuvent reprocher à moi que je n’étais pas à Carcassonne. J’y peux toujours encore aller. Perpignan a été un coup de maître.

Posted in France | Tagged , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 10 randonnée au long du canal, ciné et concert

Je suis allé à Villenneuve-les-Béziers qui est situé près de Béziers, le voisin de la ville.

Autour de la ville il y a beaucoup de villes avec l’ajout « les Béziers ». La ligne 15 dessert aussi la ville le dimanche parce que un peu de lignes ne circulent pas le dimanche. D’origine j’ai voulu visiter la Féria, une fête famille, mais celui-là je ne trouve pas. Du coup j’ai décidé de faire une randonnée de long du Canal Midi – retour à Béziers à pied. La distance s’élève à 6 kilométrés.

Je ne suis pas seul sur ma route car beaucoup de joggeurs et cyclistes ont utilisent aussi mon chemin. Sur le Canal de Midi ont flotté les bateaux fluviales qui ont dû toujours écluser car le paysage autour de Béziers est vallonné. Le premier part du chemin a été ensoleillé. Après du pont le bord a bordé beaucoup de arbres, qui a donné l’ombre.

Sur les bateaux fluviales sont allongés les femmes qui ont porté des bikinis et les hommes ont dû travailler au gouvernail (inique ;-) ). L’eau est à la zone de Béziers trouble et ne pas sembler appétissante. Pour avoir besoin de sa rafraîchir, je voudrais nager, mais pour un après-midi total, il est inadapté.

Ce maison-bateau je me voudrais plaisir pour une été en France. Naturellement j’ai besoin des autres personnes, qui aiment aussi tel voyage. Être allongé sur le pont, nager dans l’eau, écluser etc, je voudrais faire une fois. Une croisière sur la mer je ne voudrais pas m’intéresser.

Sur le chemin j’ai rencontré une famille (seulement la mère, la père ont dû aussi travailler ;-) ) de canards qui a traversé le bitume. Les animaux ont dévoré les plants et quelque chose qu’est-ce que ils ont trouvé dans la terre. Ensuite ils ont nagé dans l’eau du canal. La mission a été réalisé.

Les joggeurs n’ont pas aller sur le chemin totale. Beaucoup de ont tourné sur un parking pour entrer dans sa voiture. Je croyais que les français voudrait trimer pour la santé.

Après d’une heures avec des pauses je suis arrivé à Béziers, auquel stade où j’étais allé hier où j’avais faire la connaissance avec cette très belle femme qui avait tourné la tête à moi. Il est rare chez moi, mais il est aussi passé.

À la fin de chemin il y a un robinet pour remplir sa bouteille. L’eau est avec des chlore mais elle est potable. J’ai remplit ma bouteille qui j’avais encore acheté avant l’excursion car après d’une heure j’ai été en nage.

J’ai déjà acheté des billets pour mon voyage demain à Perpignan au sud de Béziers, la grande ville dernière devant la frontière espagnole. Le voyage a coûté 31,60 euros – aller et retour.

Avant le concert je suis allé au ciné et j’ai voir le long métrage “On a failli être amies”. Le film raconte l’histoire d’une employée qui travaille dans un centre de formation à Orléans (je pense car j’ai les trams qui traverse par le film). Marithé conseille la femme Carole qui cherche un nouveau stage / travaille. D’abord elles lient d’amitié mais parce qu’elles aiment la même homme, il y a des ennuis. Marithé a tenté tout pour trouver une stage pour Rayon, mais elle n’a pas pu aider. Quand Rayon pose sa candidature, doit Marithé la relation affaire termine. L’amitié se aussi brisé. Les deux revoient six mois plus tard. Marithé est rencontré avec l’homme favori.

Après du long métrage qui j’ai vu dans « Monciné » un grand bâtiment avec neuf salles, je suis allé à la place du concert où j’étais été hier. Dans un premier temps j’ai regardé des carreau de céramique devant le ciné. « Il y avait une averse » car avant mon visité au ciné il tombait des gouttes. Mais j’ai décidé de voir si le concert avait lieu. L’équipe a commencé à sécher le sol et j’ai regardé la séance. Depuis l’entrée a été ouvert et j’ai pensé le concert aura lieu. J’ai dû vaincre ma sensation de faim. Une « Américain frites avec steak et un coca-cola j’ai commandé. Pendant je mangeais il commerçais à goutter. La viande venait de disparaître dans ma bouche, la pluie a été plus forte et un éclair se confie à les hommes que le concert a terminé. L’organisateur a annulé le concert pendant nous cherchions à se mettre à l’abri de l’orage sous d’un pont.

Après de 10 minutes j’ai décidé de se reviens au appartement. Sur le pont vieux la pluie crépitait contre la parapluie et le jeans qui a été mouillé. J’ai entre-temps l’expérience avec le jeans mouillé. Mais le lacet s’ouvre toujours, il est très ennuyeux. Il sillonnait le ciel et j’ai vu l’une au Midi (le journal régional) « Un allemand meurt près d’une poubelle après une foudre » et j’ai aussi vu les hochements de tête des lecteurs sur mes bêtises.

Au contraire de la tempête le 9 juin en Allemagne Ouest c’était ici une très petite orages.

Pendant une soirée d’été chaude une averse est agréable – je pense.

Posted in France | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 9 visitée guidée et deux belles femmes :-)

L’Allemagne a gagné son match face à la France avec 1:0. Mats Hummels a marqué le seul but dans le match à Rio de Janeiro.

Si le Français avait la gueule de bois ?

Les unes des journaux sont abattues. Du coup j’étais curieux ce que les personnes disaient à cause ma visitée guidée ce matin au stade de Béziers. J’avais eu une visitée guidée pour le sujet de rugby. Elle a commencé à 10 heures devant le stade ……

En premier j’étais énervé à cause du nettoyage d’une petite voiture municipale qui tournait autour du stade. Est-ce que l’homme a une marotte du nettoyage ? Après de 20 minutes il a enfin cessé à nettoyer. Le stade où nous avons rencontré est une vieux bâtiment. Le guide était à l’heure venu avec une collègue. Depuis une belle jeune femmes est apparue. Elle a des cheveux brun, mince et sympathique et mignon. Elle a porté une jupe avec un pantalon bleue. Mais je ne connais pas le nom. Nous avons conversé quand le guide n’a pas expliqué quelque chose.

Nous sommes d’abord allés autour du stade et ensuite à la pelouse humide. Après une explication longue nous avons regardé l’intérieur du stade avec les vieux vestiaires des joueurs.

Ensuite nous avons aller au stade moderne qui se trouve en dehors du centre-ville. D’abord j’ai craint que le guide m’a compris mal parce j’aurais voulu être à la place du Victoire du centre-ville. Il a parfois tourné à droit et etc jusque j’ai vu le stade moderne car depuis j’ai compris où le voyage va. Nous nous y pouvons guider par la concierge qui nous a ouvert presque les portes. À la fin nous avons profité le panorama magnifique du stade avec une vue à la direction l’est.

J’ai souvent été de la proximité de la femme. Au retour du stationnent de leur voiture je lui a demandé à cause du concert aux trois ponts vieux que je voulais m’écouter, si elle avait le temps (et l’envie) pour m’accompagner. Elle a refusé avec la justification qu’elle a déjà une autre manifestation. Peut-être je suis une très vieille personne pour elle et elle ne voulais pas ridiculiser par ses amis. J’ai voulu avoir une accompagnatrice sympathique pour ce soirée. Je sais aussi que je vais quitter la ville dans un peu jours. Un nouveau contact pour faire la connaissance des autres personnes pour avoir vitamine B. Je sais qu’elle a peut-être 21 / 22 ans et je ne veux pas faire l’amour.

Les autres personnes ont toujours plus chance pour demander des autres personnes pour accompagner d’un concert dans une soirée chaude.

Le principal j’ai demandé.

Avant le concert je suis allé aux neuf écluses qui se trouvent en dehors de la ville, mais la cathédrale Saint-Nazaire est toujours à portée de vue. Je venais de venir quand trois bateaux fluviales éclusent sur la montagne. Il y a 6 sas pour venir le canal en direction Carcassonne. Dans un bateau était debout une jeune belle femme, qui devais aider pour fixer leur bateau dans le sas. Sa copine ou sa frère amarrait à fixer le bateau en dehors du sas.

Après de 30 minutes les bateaux ont flotté sans écluses et la belle femme qui a des cheveux blondes longue, qui a porté un jupe rouge et une blouse blancs, était déjà disparue avec les autres adultes. Au bord on peut voir quelle couleur a le maillot de bain. Des sas j’ai longé au canal midi et j’ai trouvé une ancienne écluse. Une porte d’écluse est ouverte et l’autre est fermée et oppose de la résistance à l’eau qui est couvert avec des algues. Derrière cette petite ancienne écluse la ville est en train de travailler pour connecter le Canal Midi avec l’Orb, un fleuve qui traverse la ville.

J’ai dû attendre jusque l’entrée a été ouvert. J’ai chassé le temps pour écrire mes idées actuels sur un cahier. Parfois j’ai intégré les idées dans mon ordinateur portable. Pour cette variante je n’ai pas un dictionnaire.

Je pense de la femme dans la visitée guidée, qui j’aurais vu dans la terrasse devant la scène avec moi. C’était très super. Une femme qui veut avoir le temps pour m’accompagner. Le concert a été bien mais il manque les toilettes. L’organisateur a offert des buissons et on n’y a pu pas uriner. Dans l’ombre de cathédrale de Béziers je voulais rester jusque la fin du concert quand ma vessie s’est vidé. À 22.00 heures j’ai quitté le concert quand Aylo chantait. ELLE (la femme de visitée guidée) voulait être une raison pour rester plus longue. Maintenant je suis à l’appartement et le soleil est se levé et je pense encore de la très belle femme de la visitée guidée. C’est dommage, mais c’est la vie.

Posted in France | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 8 Natation et le grand match

Les orages prédits n’étaient pas venus à Béziers. Il étaient nuageux et humide mais la pluie n’était pas venue. Le journal « Le Midi Libre », lequel reporte sur la région, prévient de la sècheresse au nord de Béziers.  Les habitants y doivent réduire leurs consommations de l’eau. La température a varié entre 17 degrés du matin et 27 degrés du après-midi.

Je suis à nouveau allé à la piscine municipal à Béziers qui est trouve près d’Arenes dans une colline de la ville. De mon appartement j’ai eu besoin de 25 minutes à la piscine (à pied). Pour la natation il faut habiller le slip de bain (ou pour les femmes la maillot de bain d’une pièce ou le bikini) et supplémentaire le bonnet de bain. Le bonnet de bain est nécessaire pour les installations intérieures. Il y a un bassin (sans bordure dans l’eau) pour les nageurs qui nagent les couloirs. Les autres bassins sont pour les débutants. En outre il y a une installation extérieur avec une zone du bien-être qui compose d’un grand whirlpool. Il n’y faut pas porter le bonnet de bain. L’entrée coûte pour les Biterrois (le nom pour les habitants à Béziers) 4,40 euros, pour les personnes extérieurs (qui n’habite pas à Béziers) 4,80 euros pour le temps entre 10 et 20 heures. La piscine était toujours vidée.

Ce soir a commencé les fêtes four les enfants car l’année scolaire 2013 / 2014 est terminée. J’ai écouté une fête prés de moi avec des jeunes femmes qui est train de chanter avec une personne qui tapote du piano. Une autre fêtes a aimé la musique de techno. Naturellement il y avait des motocyclistes qui ont tracé sans silencieux. Ces personnes avaient déjà traversé toutes la semaine la rue et retour pour faire du bruit. Les fenêtres de mon appartement sont toujours ouvert, même-moi ma fenêtre je n’ai pas pu fermer car le rideau gros est accroché devant la fenêtre.

L’Allemagne a gagné les Bleues dans le quart-final au Brésil avec 1:0 par un but de Mats Hummels dans le 13e minute. Les françaises sont maintenant déprimés. Les journaux qui a surpassé avec le meilleurs unes avant le match, publieront des autres unes demain. J’ai acheté des journaux de Le Midi Libre (1 euro), L’Équipe (1,20 euros) et de La Libération (1,70 euros)

Posted in France | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Béziers Jour 7 Excusion à Narbonne

Je suis allé à Narbonne, une ville avec 51.000 habitants qui est connue par l’entreprise allemande Deutsche Bahn AG. Leurs auto-trains terminent à Narbonne. Du coup les Allemands doivent connaître la ville qui est situé au sud de Béziers. Le TER a eu besoin de 10-15 minutes pour le parcours qui coûte 5,60 euros (un voyage).

Chaque train lequel va au sud, arrête à Narbonne. J’ai pris le train à 9.37 heures lequel termine à Port Bou, en Espagne. C’est la première gare en Espagne qui est à voie normale. Les Ibères vont encore à écartement large. Heureusement il y a moins de TGV desservent avec à voie normal jusque la capitale espagnole sur un nouveau parcours.

À Narbonne je suis seulement allé au centre-ville. D’origine je voulais aller à la plage de Narbonne-Plage mais je pourrais m’imaginer qu’il est un ville comme Valras-Plage. J’ai épargné le billet.

 

Du coup j’ai fait un tour à Narbonne et acheté des différents livres. Un livre érotisme j’aurais presque acheté. Les dessins n’étaient pas particulièrement voluptueux mais j’avais opté pour des livres histoires français. En tous lieux du centre-ville avait lieu le marché. Il y avait des gondoles avec des produits régionales, des vieux livres et des vêtements. Au sud du centre-ville traverse une canal praticable en direction la Grand Bleue où les petits bateaux de la rivière mouillent.

Quand je longeais le canal jusque un pont jusque il a commencé à pleuvoir. C’était un peu de gouttes. Pas de qoui ouvrir un parapluie qui était de toute manière à l’appartement. Il y avait curieusement un peu de personnes qui pensent à ouvrir un parapluie pour ces gouttes.

Au centre-ville se trouve les grandes cathédrales Saint-Just et Saint-Pasteur qu’on peut visiter. Elles construisit dans le XIIIe siècle.

Pendant mon congé j’ai visité un peu de cathédrales mais je crois chaque grande cathédrale se ressemblent. On devrait plutôt prêter attention à les petits églises. Une église a son propre charme. Dans les cathédrales se trouvent le nef et l’exposition en dehors de sanctuaire.

Après de la visite des monuments romans connus je me suis revenu à Béziers. Ce soir je vais rôtir de pâtas avec Maggi :-). La propriétaire est hier toutefois venue et elle a nettoyé le sol et vidé la poubelle. Ok. J’ai acheté des journaux actuels (Le Midi Libre de Narbonne).

Posted in France | Tagged , , , , , | Leave a comment