Mon départ avec mon nouveau vélo

Depuis le 26.06.2017 je n‘ai pas une voiture. Le fin de mon propre voiture ne vient pas surprenant pour moi car je n‘avais pas une voiture de 15 ans passé et d‘origine jamais. Les ans avants une voiture n’avait pas été une passion dans ma vie.

Cette voiture que j’ai hérité de mon père avait 17 ans et je pense que c’est une âgée complètement.

Depuis le 09.04.2017 je tentais aller au travail avec les transports du publics et c’était un retour dans vie splendide qui était habitué. Quelque semaines avant la mise à la ferraille de la voiture j’ai acheté mon nouveau vélo. Il y avait une grande incompréhension des mes collègues que j’ai laissé mettre la voiture à la casse en lieu d’une vente. Toute le monde regardait seulement la gaine de la voiture mais que la voiture était déficitaire en consommation et le maniement et des autre problèmes étaient inconnus. Je ne comprends pas qui m’explique par ma décision.

La sacoche pour mon vélo dans le vélo

Depuis le 26.06.2017 je fais du vélo et je te dis pas qu’il est très formidable. Pendant mes vacances aux Pays Bas j’ai faire la connaissance d’aller dans la pluie. Mon vêtement était humide mais pour moi ce n’est pas un problème. Les Néerlandais n’ont pas aussi un grand problème. Dans l’été il n’est pas un problème mais pendant l’automne et hiver je dois acheter des vêtement imperméables.

La plupart de personnes est une perte de réputation lorsqu’ils ont l’humidité dans son peau. Le vêtement sèche à nouveau et en cas de doute on peut garder des vêtement sèche dans le bureau. L’humain n’en mourra pas tout de suite.

L’autre caractère problématique est la transpiration. Dans notre société il est un grand problème car la plupart de personne craint que des autres peuvent sentir son propre odeur. On le masque avec des parfums artificiel.

Une autre problème est naturellement l’infrastructure des piste cyclables dans les plusieurs de villes en Europe. Les Pays Bas et le Danemark ont le meilleur de réseau de la piste cyclables ici. Seulement le Nord d’Allemagne pourrait avoir le même infrastructure. Mais malheureusement j’habite dans une ville (Essen) où le vélo possède une fonction d’alibi pour la durabilité. Il assieds sur le touristique du vélo par exemple le nouveau chemin RS1 entre Essen et Mülheim qui était un ancien chemin de fer. Le projet a une grande barrière pour moi. Le chemin passe les quartiers à l’extérieur des quartiers mais avec le vélo il faut faire du cours au centre des quartiers. Le vélo doit cultiver le quartier ce que l’utilisation d´une voiture avait été négligé.

À mon avis la distance à un magasin doit se contracter. Pour les plusieurs de personnes est une rétrogression. Avec la réduction de la voiture dans les ans prochains se déroulera aussi une déconstruction de la superficie du asphalte.

Il faut aller sans chaussures dans un jour d’été dans l’asphalte très chaud depuis on sait pourquoi notre villes sont chaud.

Le SUV et des autres produits redondants dans le secteur de l’industrie automobile sont les essais derniers d’une industrie antique. Toutes les réactions en Allemagne montrent que les personnes s’agrippent à la voiture. C’est le même chose comme les personne gris à « Momo » (le long-métrage d’Allemagne de Michael Ende) tentent désespéré attraper du temps.

Dieser Beitrag wurde unter Fahrrad, Vorsicht! Meinung abgelegt und mit , , , , , , , , , , , , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.